Nous
contacter
logo WAAT
Connexion
logo MyWAAT
logo MyWAAT Picto menu navigation
Accueil » Tout savoir sur le véhicule & la recharge électrique » Recharge pour tous : Tesla ouvre 16 superchargeurs en France

Recharge pour tous : Tesla ouvre 16 superchargeurs en France

Publié par WAAT le 21/02/2022

Après avoir commencé son expérimentation aux Pays-Bas, Tesla ouvre dorénavant son réseau de superchargeurs à tous les véhicules électriques en France et en Norvège ! Le programme s’étend donc actuellement dans 3 pays et 31 stations réparties comme suit : 10 aux Pays-Bas, 15 en Norvège et 16 en France. Une bonne nouvelle pour les électromobilistes français, mais un accueil de cette annonce plus réservé du côté des propriétaires Tesla. En effet, si les propriétaires de véhicules électriques autres que Tesla se réjouissent de cette aubaine, une forme d’inquiétude légitime s’élève chez les autres conducteurs de la marque américaine, lesquels imaginent la possible fin de l'avantage concurrentiel qui les séduisait tant.

Une expérimentation néanmoins limitée à 16 stations de charge sur le réseau français dans un premier temps, une bonne manière de vérifier que la cohabitation se passe bien et sans dégrader l’expérience de ses propres clients. 

 

Les stations superchargeurs pilotes de Tesla réparties dans toute la France

Pour la marque Californienne, l’extension de son programme pilote à de nouveaux pays, n’est que le début probable d’un déploiement à plus grande échelle rapidement. Avec un nombre limité de localisations dans un premier temps, le constructeur affirme vouloir d’abord recueillir et évaluer les réactions des nouveaux clients et des propriétaires actuels Tesla tout en suivant l’afflux des recharges. Et ainsi identifier si un déploiement plus massif peut être envisagé à court ou moyen terme.

En France, le constructeur à choisi des sites possédant un nombre important de bornes et ayant un taux d’utilisation relativement faible, de manière à ne pas provoquer de saturation et par conséquent de frustration pour les propriétaires Tesla. Cependant, d’autres superchargeurs Tesla France inclus dans cette phase d’expérimentation sont de taille plus modeste, avec parfois 8 bornes seulement à disposition. Un choix qui soulève l’inquiétude des habitués de ces points de charge, avec le risque de voir ces stations engorgées, et d’y trouver des véhicules tiers bloquant plusieurs places pour s’y recharger.

Les 16 stations superchargeurs dorénavant ouvertes sont celles de : Angoulême, Blois, Buchelay, Labouheyre, Laxou, Le Mans-Saint Saturnin, Les Herbiers, Lorient, Montélimar, Montluçon, Périgueux, Rivesaltes, Salaise-sur-Sanne, Valenciennes, Vélizy et Vierzon. Consulter le réseau directement sur le site de Tesla

 

Les superchargeurs Tesla, pas toujours adaptés à tous les autres modèles de véhicules électriques

Les superchargeurs Tesla intègrent un emplacement spécifique pour la recharge des véhicules de la marque. En permettant l’accès des superchargeurs à d’autres modèles, une question se pose sur la possible adaptabilité de cet emplacement à d’autres véhicules dont le point de charge peut se situer à l’avant, à l’arrière ou sur les ailes avant/arrière. Cette position, de même que la longueur de câble, pourraient en effet poser problème pour certains véhicules qui seraient alors tentés d’immobiliser deux places de stationnement pour charger.

 

L’application Tesla, la clé d’accès aux superchargeurs en France

Comme c’est le cas aux Pays-Bas, c’est grâce à l’application mobile du constructeur  que les utilisateurs de “non Tesla” peuvent se connecter sur les bornes du réseau de superchargeurs en France. Il faut donc la télécharger, se créer un compte et intégrer ses données bancaires afin d’accéder aux stations superchargeurs de Tesla. Ensuite, il suffit de cliquer sur l’onglet dédié “chargez votre modèle non-Tesla” et de sélectionner la borne choisie. Les bornes de recharge Tesla ne disposant ni d’écran, ni de terminal sans contact, il n’est pas possible de payer par carte bancaire ou via un badge. Bon à savoir, l’ouverture des superchargeurs France aux autres véhicules électriques est pour le moment expérimentale et ne concerne donc pas toutes les stations. Pour se brancher, il faut obligatoirement disposer d’un connecteur de charge rapide CCS Combo, devenu quasiment la norme sur le marché européen. Sont donc exclus tous les véhicules intégrant le standard CHAdeMO comme les modèles Lexus, la Nissan Leaf ou encore la Peugeot iOn/Citroën C-Zéro.

 

Superchargeurs, quel temps d’occupation sur les bornes ?

Sachant que les vitesses de charge varient en fonction des modèles, la question de la durée de charge des véhicules “non-Tesla” se pose. Bien que l’expérimentation ne concerne que les véhicules se branchant en CCS Combo, les possesseurs de Tesla s’inquiètent de voir les bornes occupées plus longtemps par des véhicules tiers. La préoccupation est légitime quand on sait que sur certains axes de grands départs, les modèles 3 et Y de Tesla arrivent à saturer certains superchargeurs avec des attentes dépassant parfois une demi-heure avant de se brancher. Une attente d’autant plus prolongée si d’autres marques de véhicules électriques viennent s’ajouter sur ces points de congestion.

 

Les superchargeurs Tesla France, quels prix ?

Evidemment, le prix des superchargeurs pour les utilisateurs “non Tesla” est plus élevé que celui appliqué aux propriétaires de la marque. Le tarif moyen est de 0,57 €/kWh et peut fluctuer en fonction de la station choisie. Les utilisateurs réguliers peuvent quant à eux souscrire une formule d’abonnement mensuel de 12,99€/mois, pour profiter des mêmes tarifs que les propriétaires de Tesla, soit environ 0,40 €/kWh en moyenne. Attention toutefois, puisque le prix peut légèrement varier d’une station à l’autre. Idem pour la puissance de la charge : si les dernières stations ouvertes à la concurrence sont de nouvelle génération (V3) et offrent une puissance de recharge jusqu’à 250 kW, certaines autres stations comme Buchelay, Lorient, Montélimar et Valenciennes sont de la génération précédente (V2) et ne délivrent qu’une puissance de 120 kW maximum. Enfin, comme pour les propriétaires de la marque, Tesla peut appliquer des “frais d’occupation injustifiée” si le véhicule n’est pas rapidement déconnecté une fois la charge terminée, entre + 0,50 à 1 €/min.

dropmenu-circlecross-circle